Beauté, Hubert & Kerascoët, Dupuis

Posté par Jean le 18 mai 2011 dans Actu Franco-belgePas de commentaires

beaute-1

Morue écaille des poissons à longueur de jour. C’est à leur odeur, tenace, qu’elle doit son vilain sobriquet. C’est peut-être aussi un peu à cause de son physique ingrat. De toute part on se moque d’elle, on abuse d’elle, on la bat même. Elle est devenue le souffre douleur de tout le village, et il n’y a guère que l’amour maternel et le gentil Pierre pour lui offrir un tant soit peu d’intérêt et de réconfort.

Mais un jour, d’une larme de compassion, Morue rompt le charme qui avait transformée une fée en crapaud. Cette dernière lui propose de réaliser un de ses vœux. Et ça tombe bien car Morue, elle n’en a pas des dizaines, de vœux. Elle n’en a qu’un : la beauté.

De ce jour, tout le monde verra Morue belle, très belle, immensément belle. D’une beauté si grande qu’il faut pouvoir en supporter le poids.

beaute-1_0 beaute-2 beaute-3

Dans la ligné de Jolies ténèbres, réalisés avec Velhmann, Beauté est un conte moral et philosophique léger et intelligent à la fois. Il y est question d’apparence, de vanité, mais aussi à nouveau de méchanceté normale. Les Kerascoët y excellent au niveau du dessin. On y retrouve leur style faussement naïf servi cette fois-ci par une colorisation toute en aplat exquise qui le met davantage en valeur à mon goût.

Petit bonus pour ceux qui sont déjà conquis par Beauté, la prépublication du tome 2 débute dans le magazine Spirou 3814 en kiosque depuis aujourd’hui (18 mai).

Tags: , , ,

Commenter